VIDEO. Les piqûres d'insectes, de l'indolore à l'intolérable

Julien Schmidt, entomologiste, a dû faire preuve d'audace pour classer la pénibilité des piqûres d'insectes. 

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au nom de la science, certains sont prêts à tous les sacrifices. En témoigne l'entomologiste Justin Schmidt qui s'est laissé piquer des milliers de fois par des insectes pour une étude expérimentale. Grâce à ces tests insolites, il a réussi à classer les piqûres d'insectes des plus indolores aux plus intolérables. "Chaque fois que je me faisais piquer, je notais la douleur et la décrivait", explique le chercheur. En se basant sur un repère à 4 échelons, les observations de l'entomologiste lui ont permis d'élaborer l'index Schmidt de pénibilité des piqûres.  

Un inventaire complet 

Parmi les piqûres les plus inoffensives, on trouve celle de la fourmi de feu. Classée "échelle 1" sur l'index de Schmidt, la douleur émise par ces fourmis est comparable à une décharge d'électricité statique. Elle est donc bien plus tolérable que la piqûre de l'abeille à miel qui a été qualifiée de brûlante et corrosive. 

Mais alors, quel est l'insecte le plus douloureux au monde ? Ce record est attribué à la fourmi Paraponera. Classée "niveau 4", sa piqûre serait aussi insoutenable que de "marcher sur des charbons ardents avec un clou rouillé de 3 cm planté dans le talon". Il n'est donc pas étonnant que cette bestiole soit surnommée "fourmi balle de fusil".

Julien Schmidt, entomologiste, a dû faire preuve d\'audace pour classer la pénibilité des piqûres d\'insectes. 
Julien Schmidt, entomologiste, a dû faire preuve d'audace pour classer la pénibilité des piqûres d'insectes.  (BRUT)