VIDEO. Antarctique : un glacier grand comme la France inquiète les scientifiques

Totten, un glacier proche du pôle Sud, grand comme l'Hexagone, est en train de fondre sous l'effet du réchauffement climatique, aggravant ainsi les risques de hausse du niveau des mers.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le glacier Totten, situé à l'est de l'Antarctique, est surveillé de près par la communauté scientifique. Une inquiétude liée à sa fonte, au fur et à mesure que sa surface flottante augmente. Mardi 20 mars, les chercheurs du Programme antarctique australien (lien en anglais) ont ainsi indiqué dans un communiqué que la partie flottante du glacier, l'autre reposant sur la roche, est plus vaste que ce qu'ils estimaient jusqu'alors.

Or, plus sa surface en contact avec l'eau est grande, plus il se fragilise. Selon Paul Winberry, professeur à la Central Washington University, un des membres de l'équipe, "cela peut aussi vouloir dire que le Totten sera plus sensible à l'avenir aux variations climatiques".

Un risque de désalinisation

Le danger de ce dégel serait une très forte augmentation du niveau des océans, qui recouvriraient alors une partie des terres côtières. D'après Ben Galton-Fenzi, le glaciologue à la tête de l'expédition, le Totten contiendrait suffisamment de glace pour élever le niveau des mers de trois mètres s'il venait à fondre en entier.

Depuis 2002, l'Antarctique a perdu 125 gigatonnes de glace par an, selon la Nasa. La fonte des glaces de ce continent blanc, qui concentre 62% des réserves d'eau douce de la planète, provoquerait une désalinisation des mers du globe. Un mécanisme qui serait fatal pour de nombreuses espèces marines.

Le glacier Totten, en Antarctique.
Le glacier Totten, en Antarctique. (AUSTRALIAN ANTARCTIC PROGRAM)