Grenoble : un homme tétraplégique parvient à marcher grâce à un exosquelette

À Grenoble (Isère), une équipe de scientifiques français a permis à un jeune homme paralysé de parcourir plus d'une centaine de mètres à l'aide d'un exosquelette. Le dispositif se met en mouvement grâce à la pensée de Thibaut, 28 ans et tétraplégique.

France 2

On connaît les exosquelettes qui aident les patients paralysés à réaliser des mouvements grâce à des harnais robotisés. On connaît aussi les bras bioniques : reliés au cerveau par des électrodes, ils permettent d'effectuer des gestes pour les personnes tétraplégiques. Aujourd'hui, les chercheurs français viennent de coupler ces technologies afin d'aider un jeune tétraplégique à remarcher grâce à la pensée.

Une avancée significative

Son cerveau envoie l'ordre de se déplacer grâce à un exosquelette qui réalise le mouvement. Un exploit pour ce Lyonnais de 28 ans, paralysé des quatre membres après une chute. Il y a deux ans, des chercheurs français ont implanté 64 électrodes de quelques centimètres carrés à la surface du cerveau de ce patient. Elle capte les signaux cérébraux et les retranscrit pour commander la machine. Un succès pour les médecins après des années de recherche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un patient tétraplégique parvient à se déplacer grâce à un exosquelette contrôlé par ses ondes cérébrales, le 3 octobre 2019 à Grenoble (Isère).
Un patient tétraplégique parvient à se déplacer grâce à un exosquelette contrôlé par ses ondes cérébrales, le 3 octobre 2019 à Grenoble (Isère). (HO / CLINATEC ENDOWMENT FUND / AFP)