Crise sanitaire : un étudiant qui souffre de la solitude témoigne

L'Université de Lyon (Rhône) est sous le choc : l'un de ses étudiants s'est défenestré de sa résidence universitaire, à Villeurbanne. En période de crise sanitaire, de nombreux étudiants ressentent un profond malaise.

France 3

[RECTIFICATIF] Une version précédente de cet article indiquait que l'étudiant qui s'est défenestré samedi était mort. Il n'en est rien. L'information était fausse. Il est hospitalisé et son pronostic vital est engagé, rappelle France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Nous présentons nos excuses à nos lecteurs.


La crise sanitaire a rendu le quotidien de nombreux étudiants pénible. Lundi 11 janvier, Romain Narbonnet reçoit les équipes de France 3 dans sa chambre universitaire, à Villeurbanne (Rhône). Cela fait deux ans qu'il vit dans 10 mètres carrés. Depuis l'arrivée du Covid-19 et la fermeture des universités, il ne les quitte plus car il suit tous ses cours à distance. "Actuellement, nous n'avons plus aucun lien avec nos professeurs. Nous pouvons bien évidemment les joindre par mail, mais ce n'est pas le contact humain dont nous avons besoin", se désole l'étudiant en droit à l'Université Jean Moulin (Lyon 3).

Les lieux de rencontres manquent aux étudiants

Même avec les amis, ce contact humain se fait de plus en plus rare. Romain Narbonnet nous confie qu'il a appelé les services d'aide psychologique mis à sa disposition. "Le premier rendez-vous qu'on peut avoir, c'est dans un ou deux mois. Donc quand vous avez besoin, que vous êtes enfermé et que vous ressassez, ce n'est juste pas possible", peste-t-il. Restaurants universitaires, bibliothèques... Tous les lieux de rencontres manquent aux étudiants.

Le JT
Les autres sujets du JT
étudiants détresse
étudiants détresse (FRANCEINFO)