Zimbabwe : des préservatifs fabriqués en Chine seraient "trop petits"

Le ministre de la Santé du Zimbabwe déplore que les préservatifs made in China ne soient pas disponibles dans des tailles qui satisfassent l’ensemble de la population, alors que plus de 8% de la population vit avec le VIH.

Zimbabwe : des préservatifs fabriqués en Chine seraient \"trop petits\"
Zimbabwe : des préservatifs fabriqués en Chine seraient "trop petits"

Selon l’adage, "la taille compte moins que la façon de s’en servir". Certes, mais encore faut-il avoir l’opportunité de le faire en toute sécurité. Dans un pays comme le Zimbabwe, où environ 1,3 millions de personnes vivent avec le VIH, le recours aux préservatifs masculins et féminins est très fortement encouragé par les autorités sanitaires. Or, comme l’a récemment déclaré le ministre de la Santé David Parirenyatwa, l’offre ne s’adapte pas encore parfaitement à tous les besoins.

"Les jeunes [du Zimbabwe] ont maintenant [adopté une marque de préservatif], qu'ils apprécient, mais nous ne les fabriquons pas. Nous les importons de Chine, et certains hommes se plaignent du fait qu’ils soient trop petits", a-t-il expliqué à Harare à l’occasion d’une réunion des représentants du secteur privé désireux de s’impliquer dans la lutte contre le VIH, selon des médias régionaux .

Au vu des enjeux sanitaires, le ministre a enjoint les industriels locaux à se saisir du problème, et à fabriquer des préservatifs pour le marché du Zimbabwe, afin que nul sur le territoire ne se résigne à abandonner l’usage de ce dispositif de protection contre les IST.

la rédaction d’Allodocteurs.fr