Comment réagir en cas d'AVC ?

Sur le plateau de France 2, le professeur Jean-Louis Mas évoque les symptômes des accidents vasculaires cérébraux et donne les réflexes à adopter dans ces cas-là.

FRANCE 2

Le professeur Jean-Louis Mas, chef du service neurologie de l'hôpital Sainte-Anne, est présent sur le plateau de France 2. Il martèle le besoin d'agir rapidement en cas d'AVC : "Chaque instant est salutaire pour le patient. Ce traitement doit être fait dans les six heures. Ce qui est plus important encore, c'est de savoir que le traitement est d'autant plus efficace s'il est fait précocement dans ce délai de six heures. Donc, chaque minute est importante".

Un seul numéro d'urgence : le 15 (Samu)

Le spécialiste détaille les symptômes les plus fréquents : "La faiblesse ou la paralysie d'un ou plusieurs membres ou de la face (...), des troubles de la sensibilité, un engourdissement, une sensation de bras mort, des problèmes de parole, des problèmes visuels ou des troubles de l'équilibre. Mais le maître-mot derrière ces symptômes, c'est leur installation très aiguë". Enfin, le professeur Mas insiste sur le besoin d'appeler le 15 (Samu) en cas d'AVC : "La personne au bout du fil dirigera le patient vers une unité neurovasculaire. Il faut éviter de perdre du temps et d'aller aux urgences. Il faut directement aller dans une unité neurovasculaire".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une IRM d\'un cerveau sain.
Une IRM d'un cerveau sain. (APA / AFP)