Toujours trop d’inégalités face au cancer

Sept Français sur 10 estiment ne pas être égaux face au cancer. Selon l'Institut Curie, les inégalités se manifestent lors de l'accès au dépistage, aux soins innovants, mais aussi après la maladie.

En France, 382 000 nouveaux cas de cancer sont déclarés chaque année et plus de 3 millions de personnes vivent avec cette maladie. Si tous les soins pour les cancers sont remboursés, quelque soit leur complexité et leur coût, les inégalités face à cette maladie persistent. Elles sont d’abord géographiques comme l’explique Emmanuel Jammes, de la Ligue Nationale contre le Cancer : «  Il y a une inégalité territoriale d’accès aux centres de référence. C’est vrai que quand vous habitez au fin fond de la Lozère ou pire dans un département d’Outre-mer, c’est beaucoup plus compliqué d’avoir accès à un médecin. On sait très bien qu’il y a très peu de professionnels de santé, de cancérologues notamment. »

« S’adresser à un réseau de cancérologie »

Les professionnels conseillent aux malades de s’adresser aux équipes médicales ayant le plus d’expérience. L’idéal est qu’elles appartiennent à un réseau de cancérologie car dans ces réseaux le principe est simple. Il y a des protocoles en commun, des mises en commun des techniques qui n’existent pas partout. Ainsi il n’y aura pas de perte de chance.

« On peut éliminer 40% des cancers grâce à la prévention »

Mais avant d’être géographiques, les inégalités sont surtout sociales. Les populations les plus fragiles économiquement sont aussi les plus exposées au tabac, à la pollution et à l’alcool. Réduire les inégalités face au cancer revient donc à s’intéresser à la maladie bien avant qu’elle se déclare. Selon le Professeur Thierry PHILIP, président du directoire de l’Institut Curie, on peut éliminer 40% des cancers par la prévention. « C’est de loin l’enjeu le plus important. Le deuxième enjeu c’est le diagnostic précoce.  Il ne faut pas avoir peur d’aller parler à son médecin d’un problème parce qu’une petite tumeur ça se guérit en France dans la plupart des cas avec une chirurgie ou une petite radiothérapie » ajoute-t-il.

Le dernier plan national de lutte contre le cancer, lancé en 2014, avait justement pour but de réduire ces inégalités. Le bilan sera établi à la fin de l’année.

 

Toujours trop d’inégalités face au cancer
Toujours trop d’inégalités face au cancer