Mars Bleu : une vidéo décalée pour mieux dépister le cancer colorectal

A l’occasion du mois du dépistage du cancer colorectal Mars Bleu, la CPAM des Vosges publie une vidéo humoristique pour rappeler pourquoi et comment réaliser cette simple analyse de selles.

Mars Bleu : une vidéo décalée pour mieux dépister le cancer colorectal
Mars Bleu : une vidéo décalée pour mieux dépister le cancer colorectal

Après les "Tuto beauté", les "Tuto dépistage" ? A l’occasion de Mars Bleu, le mois du dépistage du cancer colorectal, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) des Vosges publie un clip sur les réseaux sociaux pour expliquer comment et pourquoi bien réaliser un test de dépistage de ce cancer. La vidéo met en scène, dans un ton décalé, le comédien vosgien Claude Vanony et l’actrice Aurore Sellier qui incarne sa petite-fille. Celle-ci y joue une "youtubeuse" beauté qui accepte d’héberger sur sa chaîne fictive "buty TV" ce fameux "tutoriel".

Un test fiable, simple, 100% pris en charge

"Tu sais que c’est le second cancer le plus meurtrier, et que le dépistage peut te sauver la vie ?" argumente tout d’abord le comédien. Et tandis que des bandeaux informatifs rappellent que ce test est simple, fiable et qu’il est pris en charge à 100% par l’Assurance maladie, Claude Vanony détaille toutes les étapes pour réaliser un prélèvement de selles, tout en s’aidant pour ses démonstrations d’une étincelante lunette de toilettes rose fuchsia.

Après avoir glissé le prélèvement "dans l’enveloppe avec les documents", il suffit d’envoyer le tout "par La Poste" détaille le grand-père. "Et ?", questionne sa petite-fille. "Et après, tu vas tranquillement te balader dans la forêt vosgienne !" répond le comédien avec une pointe d'humour et de chauvinisme.

Un dépistage tous les deux ans entre 50 et 74 ans

Vosgien(ne) ou non, le dépistage du cancer colorectal est en effet conseillé à toutes les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans. Il fait partie d’un programme national de dépistage organisé tous les deux ans depuis 2009 en France. Cette simple analyse de selles permet de déceler la présence éventuelle de sang dans les matières fécales. Si du sang est détecté, une coloscopie devra alors être effectuée. Pourquoi si régulièrement ? Parce que lorsqu’il est dépisté tôt, les chances de guérison du cancer colorectal approchent les 100%.

Le cancer colorectal cause 18 000 décès par an

En France, près de 45 000 nouveaux cas de cancer colorectal sont diagnostiqués chaque année et cette maladie est responsable de près de 18 000 décès par an. Le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent chez l’homme, après ceux de la prostate et du poumon. Chez la femme, il s’agit du deuxième plus fréquent après le cancer du sein selon les derniers chiffres de l’institut national du cancer (INCa).