Les personnes de grande taille auraient plus de risques de développer un cancer

Le risque de cancer augmenterait de 10% chez les hommes et de 18% chez les femmes pour chaque hausse de taille de 10 centimères.

Une patiente est traitée par radiothérapie en Suisse, le 15 décembre 2014.
Une patiente est traitée par radiothérapie en Suisse, le 15 décembre 2014. (AMELIE-BENOIST / BSIP / AFP)

Les personnes de grande taille, et plus spécialement les grandes femmes, seraient plus susceptibles de développer des cancers que celles de petite taille, affirme une étude suédoise présentée jeudi 1er octobre à Barcelone (Espagne). Les chercheurs de l'Institut Karolinska, qui ont étudié plus de 5 millions de Suédois nés entre 1938 et 1991, affirment que le risque de cancer augmente de 10% chez les hommes et de 18% chez les femmes pour chaque hausse de taille de 10 centimères.

Une femme de 1,70 m aurait ainsi 20% de risques en plus de développer un cancer du sein par rapport à une femme de 1,60 m. Tous les 10 centimères, le risque d'avoir un mélanome augmente, lui, de 30% chez les hommes et les femmes.

Les résultats sont controversés

Les résultats de l'étude, qui n'a pas encore été publiée, confortent ceux obtenus par des chercheurs américains en 2013. Ils ont constaté que les femmes de grande taille avaient un risque accru de 13% de développer des cancers du sein, des ovaires, du sang ou encore de la thyroïde. L'étude soulignait que le cancer résultait "d'un processus lié à la croissance" et qu'il était "logique" de penser que les hormones de croissance pouvaient "accroître le risque de cancer".

Les résultats de l'Institut Karolinska ont toutefois été accueillis avec circonspection par d'autres experts. Des zones d'ombre persistent en effet, notamment en ce qui concerne la prise en compte des autres facteurs de risque comme le tabagisme, l'hérédité ou l'obésité.