Le cancer appauvrit les malades et leurs proches

C'est un des constats de la Ligue contre le cancer qui parle d'une cause de "paupérisation majeure" dans son deuxième "Observatoire sociétal". 20.000 malades, ou proches de malades, ont demandé de l'aide à l'association l'an dernier.

(Fotolia.com)

"C'est la première fois que la Ligue contre le cancer a
dû verser autant d'aides financières
", affirme Jacqueline Godet, la
présidente de l'association alors que sort le deuxième "Observatoire
sociétal des cancers
". En 2012, 20.000 personnes ont demandé de l'aide à
la Ligue pour un montant total de 6,5 millions d'euros. Un chiffre " en
hausse de 8% par rapport à l'année précédente
" .

D'après l'étude, contracter un cancer est souvent synonyme
de difficultés financières. "Près d'une personne sur deux doit modifier
son mode de vie pour des raisons économiques liées à la maladie. Parmi elles,
trois sur quatre réduisent toutes leurs dépenses quotidiennes
".

L'alimentation et les factures

Plus de la moitié des aides financières versées par la Ligue
contre le cancer concerne effectivement la vie quotidienne, loin devant les
dépenses directement liées à la maladie. C'est d'abord l'alimentation (19%), le
paiement des factures EDF (15%) et le paiement des impôts (3%).

"Bien que
le cancer soit la 1ère pathologie bénéficiant de l'ALD (Allocation Longue
Durée), les malades atteints de cancer n'arrivent plus à financer le quotidien.
Cette situation est anormale
", juge Jacqueline Godet. La présidente de la
Ligue mise également sur les dons pour verser les aides.

Les malades qui demandent des aides à la Ligue sont en
majorité des femmes (65%) et sont âgées de 30 à 60 ans. Ceux qui vivent seuls
sont de plus en plus nombreux à solliciter une aide (+10%).