Décès du cancérologue Claude Jasmin

Auteur de plus de 350 publications scientifiques au cours de sa longue carrière, ce médecin s’était notamment intéressé au vieillissement de la population et défendait l’association entre l'oncologie et la gériatrie pour traiter les cancers des personnes âgées.

Mis à jour le
publié le

Le professeur Claude Jasmin, cancérologue et hématologue, ancien directeur d'unités de recherche à l'Inserm, est décédé samedi à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris, à l'âge de 78 ans, a annoncé lundi sa famille.

Chef de service d'hématologie, puis de cancérologie à l'hôpital Paul Brousse (1977-2003) de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), le Pr Jasmin, né à Reims (Marne) est l'auteur et co-auteur d'ouvrages sur diverses questions de santé et de société, notamment sur la longévité et la qualité de vie. Il a aussi décrit l'émergence des centenaires dans : "La Planète Blanche. Se préparer à un nouveau monde de centenaires" (Editions du Dauphin, 2011).

Disciple et successeur d'une figure de la cancérologie, le Pr Georges Mathé, disparu en 2010, le Pr Jasmin, qui a été responsable d'unités de recherche Inserm (1984-2004), s'était spécialisé dans la recherche multidisciplinaire en matière de leucémies, cancers et sida.

Fondateur de l’association Vaincre le cancer

Face au vieillissement démographique, il a défendu la nécessité de développer l'oncogériatrie, discipline associant l'oncologie et la gériatrie, soulignent ses proches, qui évoquent son "humanisme".

Parmi ses autres livres en français figurent  "L’Homme futur en question, Derrière le miroir de la Science" (Lattès, 1995), "Cancer, aide-toi, la science t'aidera" (Plon, 1993), "Somatisation, psychanalyse et science du vivant" (collectif, Eshel, 1997), "Cancer, Sida et qualité de vie" (collectif, Les empêcheurs de penser en rond, 1996), "Longévité et qualité de vie : défis et enjeux" (Les empêcheurs de penser en rond, 1999).

Fondateur de l'association Vaincre le cancer en 1987 qui soutient la recherche et la formation de jeunes chercheurs, ce médecin médiatique était membre de sociétés savantes internationales et signataire de plus 350 publications scientifiques.

Ses obsèques auront lieu mercredi au cimetière parisien de Bagneux (Hauts-de-Seine), a indiqué selon son frère, Jean Jasmin, ancien doyen de la faculté dentaire de Nice.

Avec AFP