Cancer : la protonthérapie, une nouvelle radiothérapie ultra précise

Publié
Cancer : la protonthérapie, une nouvelle radiothérapie ultra précise
FRANCE 2
Article rédigé par
F. Prabonnaud, A. Tribouart, E. Fromentin - France 2
France Télévisions

Vendredi 4 février, c’est la journée mondiale dédiée au cancer. Cessera-t-il un jour d’être qualifié de longue maladie ? Au-delà de la recherche et de la prévention qui progressent, il y a aussi des avancées technologiques. À l’image de la protonthérapie, une nouvelle radiothérapie ultra précise.

Alors qu’elle devrait être au collège, Maëlys Pomarède, 13 ans, doit passer cinq semaines à Nice (Alpes-Maritimes) pour traiter une tumeur cérébrale. Les séances de chimiothérapie ont enlevé l’essentiel de sa tumeur, elle va compléter son traitement avec des séances de protonthérapie. Cette technologie de pointe, disponible seulement dans trois centres en France, cible la tumeur avec une extrême précision. "Vu que ça s’arrête au niveau de la cible, ça permet d’épargner complètement une partie du corps", explique Jérôme Doyen, oncologue radiothérapeute, au centre Antoine Lacassagne de Nice.

Moins d’effets secondaires à long terme

Il y a donc moins de risques d’effets secondaires à long terme, ce qui est essentiel pour de jeunes patients. "On ne sent rien, à part le masque qui fait un peu mal, mais on s’y habitue", témoigne Maëlys. Si cette technique est possible, c’est grâce à une innovation unique en France : un scanner 3D intégré qui permet de voir ce que les spécialistes appellent les "tissus mous". Une dizaine de patients ont déjà pu être soignés à Nice. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.