À Marseille, une "maison bien-être" qui accueille les malades du cancer et leur famille

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Une solution pour venir en aide aux malades du cancer et leur permettre de mieux vivre leur parcours de soin. À Marseille, un lieu leur propose des soins du corps, des cours de sport ou encore de cuisine. Une maison du bien-être imaginée par le comité départemental de la Ligue contre le cancer. #IlsOntLaSolution 

Elle a ouvert en fin d’année dernière au cœur de la cité phocéenne, et a été officiellement inaugurée aujourd'hui. Baptisée Ma maison bien-être, elle propose aux personnes soignées pour un cancer, leur famille ou aidants, de profiter d’un lieu unique leur proposant de multiples activités, comme des cours de sport ou de yoga, un espace beauté avec coiffeuse et esthéticienne, ou encore des cours de cuisine et des conseils nutrition. Un lieu de vie unique imaginé par le Ligue contre le cancer des Bouches-du-Rhône.

Pour Caroline, 30 ans et en rémission, c’est la première fois qu’elle pousse la porte de Ma Maison bien-être : "Fini les blouses bleues ou blanches et les produits qui ne sentent pas très bon de l’hôpital, il est temps de reprendre soin de soi. Et ils ont fait un superbe espace pour les gens comme nous, en rémission ou encore en traitement. On a envie de leur dire merci".

Leur redonner goût à la vie

Ici tout est gratuit, y compris et surtout la parole des professionnels qui interviennent et qui font bien plus que prodiguer des soins. C’est ce qui plaît à Danielle venue profiter des talents d’Estelle, socio-esthéticienne : "Vous allez chez une esthéticienne de quartier, vous êtes une cliente parmi les autres. Ici, on vous écoute, on a l’oreille qui vous écoute, c’est ce que je ressens".

Les travaux de ce lieu unique en France ont duré plus d'un an et ont coûté 1,5 million d'euros. "On tâche de donner surtout aux malades le goût à la vie. Parce que le cancer, ce n’est pas une fatalité, et le cancer ça se guérit. Et surtout, il faut reprendre son activité après le cancer, parce que c’est comme ça que l’on accélérera la guérison", explique Pierre Garosi, le président du comité Bouches-du-Rhône de la Ligue contre le cancer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cancer