"On retarde les pathologies liées à l'âge" : en reprogrammant des cellules, des chercheurs veulent guérir la vieillesse

Des scientifiques tentent de rajeunir nos cellules pour nous faire vivre en meilleure santé plus longtemps. À Montpellier (Hérault), le chercheur Jean-Marc Lemaître et son équipe espèrent trouver le secret de la longévité.

Article rédigé par
Boris Hallier - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le chercheur Jean-Marc Lemaître dans son laboratoire à Montpellier (Hérault), mai 2022 (BORIS HALLIER / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

À 118 ans, la Française Lucile Radon, ou sœur André, est devenue le mois dernier la doyenne de l'humanité.  Elle succède à la Japonaise Kane Tanaka, décédée à l'âge de 119 ans. Des âges qui donnent le tournis. Mais certains scientifiques tentent de repousser les limites toujours plus loin, comme Jean-Marc Lemaître. Il s'est donné une mission : rajeunir nos cellules.

Le chercheur à l'Institut de médecine régénératrice nous fait visiter son laboratoire. "C'est la machine à rajeunir", s'amuse le chercheur au milieu des hottes et des incubateurs.

"On contrôle l'humidité ou le taux d'oxygène, pour être sûr que la cellule qui est produite soit vraiment de qualité. Elle est ensuite bien sûr testée."

Jean-Marc Lemaître

à franceinfo

C'est dans ces machines que son équipe manipule les cellules pour les reprogrammer. "La reprogrammation cellulaire, finalement, a démarré après la découverte de M. Yamanaka qui est un professeur japonais qui a pu montrer que l'on pouvait, avec un cocktail de facteurs, reprogrammer une cellule, c'est-à-dire la convertir en une cellule souches embryonnaires", explique Jean-Marc Lemaître.

Une nouvelle jeunesse aux cellules

Ces cellules souches peuvent alors de nouveau se multiplier et régénérer des tissus. Jean-Marc Lemaître, lui, est allé plus loin en prélevant des cellules de peau de centenaires a priori impossible à reprogrammer. Mais son équipe est malgré tout parvenue, en 2011, à leur donner une nouvelle jeunesse : "Ça nous a permis de démontrer finalement que le vieillissement cellulaire était réversible et c'était la première fois qu'on démontrait ce concept."

"Si on sait que le vieillissement est réversible, on peut essayer de trouver des stratégies pour l'appliquer et rajeunir régulièrement ou pas, des cellules vieillissantes."

Jean-Marc Lemaître, chercheur

à franceinfo

Son élixir de jouvence est composé de gènes bien particuliers. Le scientifique a tenté de l'appliquer à des souris et les résultats sont plus que satisfaisants. "Par exemple, si on induit les gènes tout au long de la vie de la souris à faible taux, on gagne 30% de vie en bonne santé, indique Jean-Marc Lemaître. Et si on fait juste une seule reprogrammation tôt dans la vie, on gagne quand même 15% de vie en bonne santé avec une amélioration des fonctions physiologiques. On retarde, voire supprime les pathologies liées à l'âge."

Mais les chercheurs ont encore de nombreux obstacles à franchir pour mener des essais sur l'homme. Aux États-Unis, la quête de l'immortalité intéresse des milliardaires comme Jeff Bezos, le patron d'Amazon, qui a investi trois milliards de dollars dans une entreprise spécialisée dans le rajeunissement des cellules.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biologie - Génétique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.