Le syndrome d'Angelman ou les enfants rieurs

Les maladies rares touchent trois millions de personnes en France. Des associations interpellent les candidats à la présidentielle pour demander une meilleure prise en charge, un meilleur accompagnement.

France 3

Dans l'école maternelle d'Endoufielle (Gers), Ludovic suit la classe avec ses camarades. Il est atteint d'une maladie rare qui l'empêche de se concentrer longtemps. Son éducatrice le suit toute la journée. Le garçonnet est atteint du syndrome d'Angelman, qui frappe une naissance sur 20 000. Ludovic a été diagnostiqué à un an. À six mois, il ne se tenait pas assis. À six ans, Ludovic ne parle pas et ne marche pas. Mais il est affectueux et joyeux.

Lents progrès

Plusieurs fois par semaine, Ludovic se rend à des séances de psychomotricité, d'orthoptie et de stimulations sensorielles. L'origine génétique de la maladie a été identifiée en 1987. depuis, des associations viennent en aide à des parents parfois démunis. Cette maladie n'est pas dégénérative, mais les progrès sont lents. En France, 3 000 personnes souffrent du syndrome d'Angelman.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ludovic, 6 ans, souffre du syndrome d\'Angelman
Ludovic, 6 ans, souffre du syndrome d'Angelman (France 3)