Jeanne Calment : la doyenne serait bien morte à 122 ans

Une enquête scientifique franco-suisse affirme que la fille de Jeanne Calment ne lui a pas usurpé son identité et entend mettre fin aux rumeurs.

France 3

Jeanne Calment serait bien morte à 122 ans et 165 jours. Pourtant, il y a quelques mois, des chercheurs russes affirmaient que la fille de la doyenne, Yvonne, avait usurpé son identité à sa mort en 1934 pour éviter de payer des droits de succession. Ils se basaient sur des détails physiques comme la couleur de ses yeux, noirs sur sa carte d'identité et verts dans la vie, la forme de ses oreilles ou encore des incohérences dans ses souvenirs. Ainsi, elle a souvent parlé de sa rencontre avec Vincent Van Gogh, expliquant que son mari lui avait présenté le peintre. Mais à l'époque où il était à Arles (Bouches-du-Rhône), Jeanne Calment n'avait qu'entre 13 et 14 ans. Selon cette thèse russe, l'histoire de la doyenne du monde n'était qu'une arnaque.

Une centenaire en avance sur son temps

Quatre scientifiques français, danois et suisse assurent le contraire dans un article. Ils ont récolté des preuves historiques. Des documents attestent notamment de la santé fragile d'Yvonne. 200 personnes ont assisté à ses obsèques. La contre-enquête explique également que statistiquement le nombre de centenaires explose. La doyenne de l'humanité était ainsi simplement en avance sur son temps. Il faudrait exhumer les corps de la fille et de la mère pour lever définitivement le doute.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de Jeanne Calment affichée lors de ses obsèques le 7 août 1997 à Arles (Bouches-du-Rhône). 
Une photo de Jeanne Calment affichée lors de ses obsèques le 7 août 1997 à Arles (Bouches-du-Rhône).  (GEORGES GOBET / AFP)