Ayana, le bébé dans le coma dont les parents avaient refusé l'arrêt des soins, est morte

Les parents de la petite fille de 8 mois, plongée dans le coma depuis début mai, à Angers, s'étaient finalement rangés à l'avis de la justice et des médecins.

Julie Pitel et Jason Rivière, les parents de la petite Ayana, le 21 juin 2015, au CHU d\'Angers (Maine-et-Loire).
Julie Pitel et Jason Rivière, les parents de la petite Ayana, le 21 juin 2015, au CHU d'Angers (Maine-et-Loire). (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans le coma depuis début mai, au CHU d'Angers (Maine-et-Loire), Ayana, 8 mois, est morte, mercredi 15 juillet, a annoncé l'hôpital jeudi. Ses parents avaient, dans un premier temps, refusé l'arrêt de l'aide respiratoire pour leur bébé, avant de se ranger à l'avis des médecins, le 21 juin, après une expertise ordonnée par la justice.

Le 18 juin, les parents d'Ayana avaient engagé un référé pour empêcher l'arrêt des soins sur leur bébé, dans le coma. "Il n'y a plus aucun espoir pour Ayana. Son cerveau est irrémédiablement détruit", avait conclu l'expert médical désigné par la justice.

Les parents pourraient poursuivre le Samu d'Alençon

La petite fille a finalement été extubée le 30 juin, et avait depuis réussi à respirer par elle-même, mais elle s'est finalement éteinte dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 juillet, rapporte Ouest France.

Le bébé avait subitement été pris de convulsions et d'une forte fièvre, dans la nuit du 5 au 6 mai dernier, quelques heures après avoir été vacciné. L'avocat des parents n'exclut pas de poursuivre le Samu d'Alençon, qui avait refusé de se déplacer cette nuit-là.