VIDEO. Révolution ou marketing ? On a testé le chocolat rubis, naturellement rose

Franceinfo a fait goûter le chocolat rose au pâtissier Hugues Pouget, cofondateur de la chocolaterie Hugo & Victor, à Paris.

FRANCEINFO

Au début du mois de septembre, l'annonce de la création d'un "quatrième type de chocolat" a fait grand bruit. Après le chocolat noir, blanc, au lait, le groupe suisse Barry Callebaut a dévoilé le chocolat "rubis", naturellement rose. Cette innovation, garantie sans colorant ni conservateur, est-elle un coup marketing ou une petite révolution ? Franceinfo l'a fait goûter au pâtissier Hugues Pouget, cofondateur de la chocolaterie Hugo & Victor, à Paris.

"Il a des notes assez acides, un tout petit peu fruitées"

Le verdict est tombé. "Il a des notes assez acides, un tout petit peu fruitées. On sent bien le beurre de cacao, mais on est vraiment loin des notes du chocolat traditionnel, a analysé Hugues Pouget pour sa première dégustation. Ça peut être très intéressant sur un décor, parce que ça fait un décor rosé sans mettre de colorant. Après, est-ce que c’est une révolution ? Je ne peux pas vous dire." Du côté de la rédaction, les avis sont partagés, mais beaucoup le trouvent très sucré. En réalité, ce chocolat est d'abord destiné au marché asiatique, encore à conquérir. La marque espère pouvoir commercialiser son chocolat rose d'ici six à dix-huit mois.