VIDEO. Logos nutritionnels : du flou dans nos assiettes ?

Savoir si nos produits sont trop gras ou trop sucrés. C’est possible ! Grâce à un logo, le Nutriscore. Il est prévu par la loi et en principe affiché sur les emballages. Mais après une longue recherche, on n'a rien trouvé.

Voir la vidéo

Le Nutriscore ce sont des lettres et des couleurs apposées sur les emballages des produits. A en vert, ce sont des aliments avec de bons apports nutritionnels. Plus on change de couleur vers le rouge ; plus c’est gras, sucré, et salé.

"Nutriscore en France c’est très bien parce que les consommateurs doivent savoir ce qu’ils consomment", vante Stéphane Travers, le ministre de l'agriculture. Alors, nous sommes allés chercher ce logo dans un supermarché. Au rayon confiseries. Rien. Aux plats préparés. Toujours rien. Au rayon céréales, non plus. Nous l’avons enfin trouvé au rayon frais. Ici, une marque, une seule l’appose.

"Un tour de passe passe"

Le logo est bien prévu par la loi, mais il est facultatif. L’étiquetage des produits, c’est à Bruxelles que ça s’est décidé. Le professeur Hercberg qui a conçu ce logo nous explique pourquoi, selon lui, il n’est pas obligatoire : "Les lobbies ont empêché qu’on puisse mettre en place un logo réellement utile au consommateur".

Eh oui, l'ANIA, le lobby de l’industrie agro-alimentaire était farouchement contre le Nutriscore. Dans une lettre du 19 février 2015, que nous avons retrouvée, il explique : “Nous refusons une stigmatisation des produits par des pastilles de couleurs qui nuirait gravement à notre image,et à l’image de la gastronomie française en général”.

Puisqu’ils ne veulent pas de Nutriscore, six géants de l’agroalimentaire travaillent sur leur propre logo avec trois couleurs possibles et quatre catégories : matières grasses, acides gras saturés, sucres et sel.

Alors ça donne quoi sur les produits ? Nous avons fait le test. Prenons des biscuits Oreo. Sur Nutriscore, ils sont rouges.  Avec le logo des industriels, tout passe au jaune. Ce changement de couleurs concerne beaucoup d’autres produits, comme une bouteille de Coca-Cola.

C'est l'exemple le plus emblématique selon l'UFC que Choisir. La bouteille de Coca-Cola est rouge sur Nutriscore. Avec le logo des industriels, trois catégories passent en vert, car les matières grasses, dans le Coca-Cola, il n'y en a pas, les acides gras saturés et le sel, non plus. "On est dans un tour de passe passe qui va complètement perdre les consommateurs.”

Coca-Cola aurait-il opté pour ce logo parce qu’il est plus favorable à ses produits ? “Notre logo n’est pas en opposition à Nutri-Score. Nous considérons que les deux systèmes vont dans le même sens : celui d’une meilleure information du consommateur”, se justifie le groupe Coca-Cola Company.

Ces 6 multinationales qui commercialisent beaucoup de produits sucrés, comptent afficher leur logo progressivement. Après tout, on n’est jamais mieux étiqueté que par soi-même.

DR
DR (L'OEIL DU 20 HEURES / FRANCE 2)