Viande frauduleuse : enquête sur la filière bovine en Pologne

Une équipe de France 2 s'est rendue en Pologne, sur les traces des steaks frauduleux vendus à des associations d'aide alimentaire.

FRANCE 2

La Pologne est en passe de devenir un des leaders européens de viande bovine. En 2018, 564 000 tonnes y ont été produites, soit une hausse de 48% en dix ans. Une équipe de France 2 a remonté la filière des faux steaks hachés vendus à des associations françaises d'aide alimentaire. L'un des plus grands abattoirs polonais se situe en pleine campagne, les caméras ne sont pas les bienvenues. Selon les salariés interrogés, toutes les règles sont respectées, sauf que dans les pays, elles ne sont pas les mêmes qu'en France. Les steaks ne doivent pas impérativement être composés à 99% de muscles de viande bovine.

Pas de contrôles aux frontières

Les journalistes de France 2 se sont rendus dans les Côtes-d'Armor, à l'adresse de l'importateur français des produits frauduleux. Le patron est injoignable. Côté polonais, c'est bien l'intermédiaire qui est en cause, les fabricants ne font que répondre à des commandes. Au sein de l'Union européenne, il n'y a aucun contrôle de la marchandise aux frontières, la tromperie ne peut donc être détectée qu'une fois les produits en magasin. Les auteurs de la fraude encourent deux ans de prison et 1,5 million d'euros d'amende. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La répression des fraudes a annoncé, vendredi 7 juin, avoir découvert une \"tromperie\" sur la qualité de steaks hachés distribués par une entreprise française à des associations d\'aide aux plus démunis.
La répression des fraudes a annoncé, vendredi 7 juin, avoir découvert une "tromperie" sur la qualité de steaks hachés distribués par une entreprise française à des associations d'aide aux plus démunis. (REMY GABALDA / AFP)