Tendance : le retour du vrac

De 18 en 2015, les surfaces de vente sont désormais plus de 160 aujourd'hui.

FRANCE 2

À Dijon (Côte-d'Or), fruits secs, lentilles, pâtes, pois chiches, mais aussi produits ménagers ou cosmétiques... l'épicerie Au gramme près propose plus de 800 références en vrac. Le principe est simple : les clients viennent avec leurs contenants, sacs, boîtes, bocaux, et payent la quantité dont ils ont besoin. Selon une enquête Nielsen de décembre 2018, 1 consommateur sur 3 déclare acheter des produits en vrac.

Un secteur en plein essor

Mais le vrac n'est pas une invention récente. Avant les années 1970, c'était le quotidien des Français. L'avènement des supermarchés et du libre-service ont par la suite changé la donne. En 2016, pour faire face à la grande distribution, l'association Réseau vrac a été créée. Elle compte aujourd'hui 1 200 adhérents et 200 épiceries. Le vrac ne représenterait que 1% des ventes de produits de consommation, mais les 850 millions d'euros générés en 2018 montrent un secteur en plein essor.

Le JT
Les autres sujets du JT
De 18 en 2015, les surfaces de vente sont désormais plus de 160 aujourd\'hui.
De 18 en 2015, les surfaces de vente sont désormais plus de 160 aujourd'hui. (FRANCE 3)