Steaks hachés frauduleux : "Les bénévoles ont constaté une mauvaise qualité visuelle et gustative" raconte le Secours populaire

780 tonnes de "faux steaks hachés" ont été distribués par une entreprise française à des associations d'aide aux plus démunis, annonce la répression des fraudes vendredi matin.

\"Faux\" steaks hachés surgelés en provenance de Pologne dans les locaux du Secours populaire de la Vienne, à Poitiers.
"Faux" steaks hachés surgelés en provenance de Pologne dans les locaux du Secours populaire de la Vienne, à Poitiers. (VINCENT HULIN / FRANCE BLEU POITOU / RADIO FRANCE)

La répression des fraude annonce, vendredi 7 juin, "une tromperie" sur la qualité de steaks hachés destinés à des associations d'aide aux plus démunis. Les 780 tonnes de "faux steaks hachés" ont été distribués par une entreprise française. Leur consommation ne présente pas de risques pour la santé. Le Secours populaire, la Croix Rouge, les Restos du Cœur et la Fédération française des banques alimentaires avaient fait un achat groupé de plus de cinq millions d'euros.

Sur franceinfo, Sébastien Thollot, Secrétaire national chargé des questions de solidarités en France au Secours populaire, dit connaître le nom de cette entreprise, mais laisse le soin aux pouvoirs publics d'en révéler le nom.

franceinfo : Pourquoi avez-vous donné l'alerte au mois de mars ?

Sébastien Thollot L'ensemble des bénévoles ont fait le constat d'une mauvaise qualité du produit, aussi bien au niveau visuel que gustatif. Nous avons mis en place des procédures d'alertes au sein de nos quatre associations mais aussi auprès des pouvoirs publics.

Que contiennent ces steaks ?

Les pouvoirs publics ont diligenté les analyses qui ont fait apparaître que ces steaks contenaient très peu de viande mais plus de gras et également des produits ajoutés comme le soja et l'amidon. L'entreprise n'a absolument pas respecté le cahier des charges sur lequel il y a un dispositif très exigeant. La commande était bien des steaks hachés et on voit aujourd'hui que ce n'est absolument pas ce qui a été fabriqué par l'entreprise.

Est-ce que cela peut constituer un danger pour la santé ?

Les analyses qui ont été faites prouvent qu'il n'y a pas de risque sanitaire.

D'où viennent ces steaks ?

Ils font partie d'un programme qui s'appelle le "Fonds européen d'aide aux plus démunis" sur lequel l'Europe attribue à l'ensemble des pays de l'Union européenne une dotation. Et ce sont les États qui mettent en œuvre ce Fonds. Pour la France, cela représente 28 produits sélectionnés sur lesquels l'Etat lance des appels d'offre auprès des entreprises avec la fabrication des produits. Ils sont ensuite redistribués à nos associations. Il semblerait que la fraude est caractérisée sur de nombreux points, notamment la fabrication dans un pays tiers, la Pologne.

Quel est le nom de l'entreprise française en cause?

C'est au niveau des pouvoirs publics qu'il relève de diffuser l'ensemble des informations.