Cet article date de plus d'un an.

Solidarité : un restaurant fait payer les clients selon leurs moyens

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Solidarité : un restaurant fait payer les clients selon leur moyen
Article rédigé par France 3 - P. Georget, V. Gaglione, F. Motila, O. Guerin, F. Beraud-Dufour
France Télévisions
France 3
À Perpignan, un restaurant solidaire prépare ses plats en récupérant des produits bio invendus. Le client, souvent démuni, peut ensuite donner ce qu'il veut.

Dans un entrepôt, des fruits et légumes sont invendus. Camille et Wilfrid viennent les récupérer. "Il n'est pas moche le poireau, mais moi, forcément je ne peux pas l’envoyer à des clients, il sera refusé à l’arrivée. En plus, il y a deux-trois jours de transports, ça ne tiendra pas", explique Marielle Burtin, grossiste. Chaque semaine, les bénévoles récupèrent chez leurs fournisseurs 150kg de fruits et légumes qui vont alimenter le MIAM, un restaurant solidaire installé à Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Des repas complets allant de 2 à 12 euros

En cuisine, la cheffe est la seule salariée. Les autres offrent de leur temps libre. Au total, une soixantaine de bénévoles font vivre le collectif. "On travaille avec pas beaucoup de moyens mais ça donne les moyens à plein de personnes de pouvoir se nourrir correctement", se réjouit Romain Raji, bénévole. Les clients donnent ensuite ce qu’ils peuvent, de 2 à 12 euros. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.