Contamination à la salmonelle : Ferrero rappelle en France cinq produits Kinder, indépendamment de leur date de péremption

Toutes les références concernées faisaient déjà l'objet d'un retrait en France depuis le 4 avril mais uniquement pour certaines dates de péremption.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans une interview au Parisien, le patron du groupe Ferrero a présenté ses excuses. Mais les ventes du groupe sont fortement impactées après des intoxications à la salmonelle. (OLE SPATA / DPA / AFP)

Il est demandé aux personnes détenant ces chocolats de la marque Kinder de ne pas les consommer et de les jeter. "Dans le contexte de l'épidémie de salmonellose au niveau européen, en lien avec la consommation de certains produits de la marque Kinder", la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et la Direction générale de la santé (DGS) annoncent, vendredi 8 avril, que le groupe Ferrero procède au rappel en France de cinq produits Kinder, indépendamment de leur date de péremption. 

Il s'agit des Kinder Surprise, Kinder Schoko-Bons lait, Kinder Schoko-Bons White, Kinder Happy Moments, Kinder Mini Eggs noisette, cacao, lait et Kinder Mini Eggs mix et Kinder Mix (Sac, Panier, Peluche, Seau, Voiture). Toutes les références concernées (consultez la liste ici) faisaient déjà l’objet d'un retrait en France depuis le 4 avril mais uniquement pour certaines dates de péremption.

L'arrêt de la production de l'usine en Belgique

De son côté, l'agence de sécurité alimentaire belge (AFSCA) a annoncé, vendredi, avoir ordonné l'arrêt de la production de l'usine des chocolats Kinder d'Arlon (Belgique), à l'origine de contaminations à la salmonellose, déplorant "les informations incomplètes" fournies par le géant italien de la confiserie Ferrero.

Dans la foulée, Ferrero a reconnu dans un communiqué "des défaillances internes". Le groupe "regrette profondément cette affaire" et présente ses "sincères excuses à tous (les) consommateurs et partenaires commerciaux".

"Depuis plusieurs semaines, plus d'une centaine de cas de salmonellose ont été identifiés en Europe", a indiqué l'AFSCA, en soulignant qu'un "lien" établi fin mars entre ces intoxications et l'usine Ferrero "a été confirmé depuis lors".

A l'approche des fêtes de Pâques, le rappel de tous les produits fabriqués dans cette usine d'Arlon concerne tous les pays où ils sont distribués. Ces chocolats sont habituellement vendus en France, en Belgique, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suède et aux Pays-Bas. 

L'autorité sanitaire souligne qu'elle "suivra de près les étapes entreprises par Ferrero et n'autorisera la réouverture du site qu'après avoir pu conclure que l'établissement répond à l'ensemble des règles et exigences de sécurité alimentaire".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alimentation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.