INFO FRANCEINFO. Salmonelle : une dizaine de morts entre 2015 et 2016 après avoir consommé du morbier ou du mont-d’or

Les fromages au lait cru concernés étaient pour la plupart produits en Franche-Comté, révèle la cellule investigation de franceinfo. Cette contamination à la salmonelle est "la plus grave depuis dix ans", reconnaît la Direction générale de l'alimentation.

Chaîne de fabrication de mont-d\'or (illustration).
Chaîne de fabrication de mont-d'or (illustration). (MAXPPP)

Selon les informations de la cellule investigation de franceinfo, une dizaine de personnes sont mortes et près de 80 ont été malades en 2015 et 2016 après avoir été contaminées par du fromage au lait cru, notamment du morbier et du mont-d’or, fabriqués en Franche-Comté. Les victimes étaient le plus souvent des personnes âgées déjà fragilisées par d’autres pathologies.

Les cas sont apparus entre novembre 2015 et avril 2016, comme le confirme Nathalie Jourdan-Da-Silva, médecin épidémiologiste à Santé publique France. "Durant l'hiver 2015, nous avons eu une épidémie nationale à la Salmonella Dublin, plus grave que les autres, avec un risque plus important de décédés. Nous avons eu environ 80 cas avec une dizaine de décès. La consommation de deux types de fromages fabriqués en Franche-Comté, le morbier et le mont-d'or, est à l'origine de cette épidémie."

Le lait cru pointé dès mars 2016

Dès janvier 2016, l’Institut de veille sanitaire a constaté un nombre anormal de contaminations à la salmonelle dans toute la France, mais en particulier en Franche-Comté. Dans une note, le 8 mars 216, l’agence dresse un bilan provisoire de sept morts et identifie le fromage au lait cru comme étant probablement à l’origine des cas.

Note confidentielle de l\'Institut de veille sanitaire affirme le lien entre la consommation de ces fromages et les cas de salmonellose
Note confidentielle de l'Institut de veille sanitaire affirme le lien entre la consommation de ces fromages et les cas de salmonellose (DR)

En avril 2016, le bilan s’établit à près de 80 malades et une dizaine de morts. Cette contamination à la salmonelle est "la plus grave des dix dernières années", affirme Fany Molin, porte-parole de la Direction générale de l’alimentation qui dépend du ministère de l’Agriculture.

Aucun rappel de fromages

La contamination ne concernait pas qu’une marque de fromage au lait cru, mais une soixantaine, soit le nombre de producteurs de mont-d’or et de morbier en Franche-Comté. Seules cinq fromageries ont pu être identifiées par la Direction de la protection des populations (DDPP) de Franche-Comté. De plus, les fromages au lait cru ayant une date limite de consommation très courte (entre 30 et 50 jours), les lots contaminés n’étaient plus en vente quand les enquêtes sanitaires et de traçabilité ont été bouclées. Ils avaient tous été consommés. Il y en a donc très peu qui ont été analysés avec de la salmonelle. Et il n’y a pas eu de rappel de lots.