Restos du cœur : coup d'envoi de la nouvelle campagne

La 34e campagne débute mardi 27 novembre et plus de 130 millions de repas vont être servis à des bénéficiaires qui n'ont jamais été si nombreux. 

Dans cette antenne locale des Restos du cœur à Grenoble, l'ensemble des bénévoles est mobilisé depuis quelques jours avant la lancement de la campagne pour l'hiver. "Tout arrive d'un coup, il faut tout gérer avant 10 heures pour que tout soit prêt avant le lancement", explique l'un des bénévoles. Les bénéficiaires sont de plus en plus nombreux et jeunes. L'hiver dernier, la moitié avait 25 ans et 38% étaient mineurs. Cet hiver, les Restos du cœur se préparent à accueillir 900 000 personnes. Le nombre de bénéficiaires n'a fait que croître depuis la création de l’association en 1985 où ils n'étaient que 70 000.

Chute des dons

Face à l'ampleur des besoins et à la chute des dons (- 6% au premier semestre), les Restos du cœur recherchent toujours de nouvelles sources d'approvisionnement. Des dispositifs ont été mis en place pour limiter le gaspillage. Les supermarchés ont l'obligation de céder leurs invendus depuis la loi Garot il y a deux ans. Par ailleurs, l'association s’inquiète de la renégociation prochaine à Bruxelles du Fonds européen pour les plus démunis (FEAD). Ce fonds permet de financer un repas sur quatre, il pourrait être divisé par deux dans les années à venir. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le taux de pauvreté s\'établit à 14% de la population, selon des chiffres publiés par l\'Insee, mardi 11 septrembre 2018. 
Le taux de pauvreté s'établit à 14% de la population, selon des chiffres publiés par l'Insee, mardi 11 septrembre 2018.  (PATRICK KOVARIK / AFP)