Provence : à la recherche de la truffe d'été

Avec la crise sanitaire, le marché de la truffe noire a été écourté. Les trufficulteurs espèrent se rattraper avec un autre bijou gastronomique : la truffe d'été. Moins connue, elle pourrait pourtant connaitre un vrai succès.

France 3

Au petit matin, de mai à août, Philippe de Santis et son chien sont à la recherche de la truffe d'été, la cousine de la fameuse melanosporum qui pousse en hiver. Il ne faut que quelques minutes au chien pour chercher et renifler ce champignon tant convoité. "C'est un champignon complètement à part. La truffe d'hiver et d'été n'ont rien à voir. Ce sont deux champignons complètement différents. Il est plus léger, plus subtil", confie le trufficulteur.

Moins forte en goût que la truffe d'hiver

Il faut utiliser son canif pour découvrir l'intérieur de la truffe d'été. "Elle est noire à l'extérieur, elle est grise au début puis de plus en plus marron", analyse Philippe de Santis. Moins connue que la truffe d'hiver, elle attire pourtant de plus en plus d'amateurs sur les marchés. Beaucoup moins forte en goût, c'est surtout la fraicheur et la légèreté de la truffe d'été qui est recherchée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des truffes noires, à Sarlat (Périgord).
Des truffes noires, à Sarlat (Périgord). (PATRICK BERNARD / AFP)