Précarité : de nombreux Français ne mangent pas à leur faim

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Article rédigé par
S.Aramon, M.Anglade, A.Bradin - France 3
France Télévisions

Pour certains Français, l'urgence du moment est de pouvoir manger à sa faim : cinq à sept millions de personnes ont eu recours à l'aide alimentaire en 2020. La crise sanitaire a fait plonger ceux qui étaient déjà fragiles, notamment les familles monoparentales.

Dans une épicerie solidaire située à Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine), l'activité est en flux tendu chaque jour. Une armée de bénévoles est au service des plus démunis. Hélène et sa fille de 4 ans viennent une fois par semaine. La perte de l'emploi de la mère de famille a fait basculer la vie de cette maman seule. "Quand on passe de 1 500 à 900 euros par mois, c'est énorme. Je n'ai pas le choix. Soit je paie les factures, soit je paie l'alimentaire", confie Hélène.

Un peu plus de 3 euros pour une semaine de denrées alimentaires

La mère de famille choisit ce qu'elle achète dans l'épicerie solidaire en fonction de ses besoins. Le panier de provisions est facturé 10% de sa valeur. Il faut compter un peu plus de 3 euros pour une semaine de denrées alimentaires. Comme avec Hélène, l'association vient en aide aux chômeurs, mais pas seulement : il y a des retraités, des étudiants et plus récemment, des salariés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.