Nouvelle-Calédonie : des intoxications alimentaires en série dans des cantines

En Nouvelle-Calédonie, des centaines d'enfants sont victimes d'intoxications alimentaires en série. À Nouméa, toutes les cantines de la ville sont fermées au nom du principe de précaution.

Voir la vidéo
France 2

La dernière intoxication remonte à vendredi 28 septembre dans une école près de Nouméa (Nouvelle-Calédonie). 32 élèves ont eu subitement mal au ventre après avoir déjeuné. Depuis quatre mois, 200 élèves ont ainsi été malades après avoir mangé à la cantine de leur école primaire et maternelle. Ces intoxications alimentaires répertoriées dans quatre villes de Nouvelle-Calédonie (Dumbéa, Mont-Doré, Païta et Nouméa) restent inexpliquées.

Un acte de malveillance ?

Toutes les cantines sont fermées par précaution. Les parents d'élèves inquiets veulent comprendre. Ils demandent la venue d'un expert de la Direction générale de l'alimentation. "On espère qu'ils vont trouver la raison de ces intoxications qui durent depuis quatre mois quand même", témoigne Stéphane N'Gadiman, un parent d'élève. Le prestataire qui fournit les repas affirme que les analyses le mettent hors de cause. Selon lui, il pourrait s'agir d'un acte de malveillance. Les locaux de l'entreprise ont été désinfectés le week-end du 29 et 30 septembre et restent fermés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des élèves, dans une cantine scolaire, dans la banlieue de Toulouse, le 5 septembre 2017.
Des élèves, dans une cantine scolaire, dans la banlieue de Toulouse, le 5 septembre 2017. (REMY GABALDA / AFP)