Nigeria : une centaine de sacs de riz de contrebande "contaminé" saisis avant les fêtes

Ce riz suspect avait initialement été présenté comme un possible "riz en plastique" par les autorités, citées par l'AFP et relayées par franceinfo. Des analyses ont finalement levé le doute sur sa composition.

Du riz en plastique a été saisi au Nigeria, annoncent les autorités, le 21 décembre 2016.
Du riz en plastique a été saisi au Nigeria, annoncent les autorités, le 21 décembre 2016. (ALEX ORTEGA / EYEEM / GETTY IMAGES)

Et bon appétit ! Les douanes du Nigeria ont saisi, mercredi 21 décembre, 102 sacs de riz suspect, initialement présenté comme un possible "riz en plastique" par les autorités, citées par l'AFP et relayées par franceinfo. Des analyses rendues publiques vendredi 30 décembre ont finalement démontré qu'il s'agissait non pas de plastique, mais de grains de contrebande "contaminés par des micro-organismes" et "impropres à la contamination".

"Après l'ébullition, [le riz] était collant et seul Dieu sait ce qui serait arrivé si les gens l'avaient consommé", avait déclaré après la saisie Mohammed Haruna, contrôleur des douanes pour la zone d'Ikeja, cité par des médias locaux.

"Ce produit n'est pas du plastique"

Un communiqué des douanes et de l'Agence nationale pour l'administration et le contrôle des aliments et des médicaments (NAFDAC) a finalement dissipé les doutes sur la nature du produit, destiné à être vendu à l'approche des fêtes : "Ce n'est pas du plastique."

Les autorités ne précisent ni comment ni d'où ce riz est arrivé au Nigeria, où le prix des grains ont flambé ces derniers mois. Après la saisie, les douanes pensaient que les sacs avaient été introduits clandestinement depuis la Chine, le Nigeria ayant interdit l'importation de riz pour stimuler la production locale, avait précisé à l'AFP un cadre des douanes sous couvert d'anonymat.