Menus végétariens dans les cantines : "L'éducation nutritionnelle est importante dès la petite enfance"

La diététicienne-nutritionniste Florence Foucaut a réagi, jeudi, aux propos du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, en faveur d'un menu végétarien hebdomadaire dans les cantines scolaires.

Les menus végétariens pourraient faire leur entrée dans les cantines scolaires une fois par semaine. (Photo d\'illustration)
Les menus végétariens pourraient faire leur entrée dans les cantines scolaires une fois par semaine. (Photo d'illustration) (ROSLAN RAHMAN / AFP)

L'éducation nutritionnelle "est extrêmement importante pour faire des adultes responsables et en bonne santé", a expliqué, jeudi 30 novembre, Florence Foucaut. La diététicienne-nutritionniste a réagi, sur franceinfo, alors que le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot propose, dans un entretien à L'Obs paru jeudi, d'instaurer un menu végétarien par semaine dans les cantines scolaires.

franceinfo : Cette mesure serait-elle une bonne idée ?

Florence Foucaut : Dans ces menus, la viande devra être remplacée. La viande, nutritionnellement, apporte des protéines et du fer. Il faut donc faire en sorte que ces menus soient cohérents et évitent des carences. Donc, à partir du moment où on associe des céréales et des légumineuses dans un même repas, on va avoir une complémentarité. Cette association va permettre de remplacer la viande et d'apporter les protéines et le fer fournis par la viande. On peut remplacer la viande par des lentilles associées au riz par exemple. Cela permet de partir sur une consommation de viande qui est, peut-être, un peu moins importante, mais, en tout cas, ça n'entraîne pas de problème particulier, ni de carence chez les enfants, puisque les apports permettent de couvrir les besoins.

Il y a un débat, en ce moment, sur la consommation de viande. D'un point de vue nutritionnel, est-ce que la viande a des bénéfices ?

La viande apporte des protéines avec des acides aminés essentiels qui ne sont fournies que par l'alimentation. Elle apporte du fer, de la vitamine B12, donc c'est vrai que cela a un intérêt nutritionnel. Maintenant, le souci est peut-être la surconsommation de viande. L'objectif n'est pas non plus de supprimer complètement la viande, mais plutôt de partir sur des régimes dits flexitariens, avec une consommation modérée de viande et, justement, une consommation de légumineuses ou de céréales un peu plus importante.

Nicolas Hulot estime qu'il s'agit d'une affaire d'éducation. Est-ce important de sensibiliser les enfants à la variété alimentaire dès cet âge-là ?

C'est extrêmement important. L'éducation nutritionnelle est importante, elle commence dès la petite enfance. Il y a l'éducation au goût, et aussi l'éducation à la diversification, au fait qu'il faut manger de tout, de façon raisonnée, connaître les aliments. C'est extrêmement important pour faire des adultes responsables et des adultes, surtout, en bonne santé.