"Mal manger tue" : l'obésité est un problème réel, pour Yves Leers

S'il y a plus de 700 millions de personnes touchées par l'obésité dans le monde, pour Yves Leers, auteur de La Fabrique de l'obésité, enquête sur un fléau planétaire, les rapprochements faits entre la maladie et le coronavirus ces derniers temps ne sont pas suffisants. Il est l'invité du 23h.

"L'épidémie de la Covid a révélé le problème d'obésité. On a beaucoup parlé des personnes âgées mais ce sont surtout des malades qui ont été touchés, des obèses, des diabétiques et cardiaques. Et ensuite toute la série qui découle de l'obésité", avance le journaliste et écrivain Yves Leers. L'industrie du sucre, du soda, du gras et du sel y sont pour beaucoup, explique le journaliste dans son livre. "Il y a des solutions. Libé titre vendredi 11 septembre 'Manger tue'. Mais mal manger tue. On peut s'arrêter de fumer mais pas de manger. Il faut manger autrement avec moins d'aliments ultra-transformés, des aliments qui ne nourrissent pas, avec la toxicité qu'ils représentent", analyse-t-il.

Manger plus local

Dans on livre, il calcule l'empreinte écologique de ce que l'on mange également. "Dans un précédent livre, j'en suis venu à réfléchir à ce problème-là. Le type d'alimentation que l'on mange est capital pour la planète. Pour nous et pour l'avenir immédiat, et ne pas dépendre d'un changement climatique qui pourrait être terrible", alerte Yves Leers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Yves Leers.
Jean-Yves Leers. (FRANCEINFO)