Loi anti-gaspillage : la fin des emballages en plastique ne réjouit pas tout le monde

Publié Mis à jour
Loi anti-gaspillage : la fin des emballages en plastique ne réjouit pas tout le monde
France 2
Article rédigé par
T.Grosse, C.Napoli, A.Véjux - France 2
France Télévisions

Le 1er janvier marque la fin des emballages en plastique d'une trentaine de produits dans les rayons des supermarchés. La loi anti-gaspillage entre en vigueur et donne du fil à retordre aux producteurs.   

Bananes, pommes, carottes… Autant de fruits et légumes que l’on retrouve souvent emballées dans du plastique, dans les rayons des supermarchés. Au 1er janvier, pourtant, on ne les trouvera plus sous cette forme. "C’est une bonne chose d’enlever le plastique pour l’environnement, en plus ce n’est pas bien quand on les jette", souligne une cliente, dans un magasin à Nice (Alpes-Maritimes). C’est l’un des objectifs de la loi anti-gaspillage de 2020 : réduire la consommation de plastique.     

Des alternatives qui ne convainquent pas tout le monde 

"Le fruit est déjà protégé, en plus ça ne nous permet pas toujours de choisir la quantité", souligne Ingrid Chanefo, de l’association "Zéro déchet Nice", qui ajoute que des alternatives, comme le sac en tissu, existent. Cependant, cette nouvelle mesure ne réjouit pas tout le monde, à l’image de ce maraîcher, qui a dû changer ses plans. Selon lui, les autres types d’emballage ne sont pas encore au point : "Pour une barquette en carton, il faut compter à peu près deux fois et demi le prix de celle en plastique".    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.