Les insectes, un ingrédient surprenant qui pourrait vous refroidir avant de manger certaines glaces

L'association Foodwatch a également retrouvé des additifs dangereux pour la santé dans certaines crèmes glacées ainsi que du lait dans des sorbets. 

L\'ONG Foodwatch a retrouvé des dérivés d\'insectes et des additifs controversés pour la santé dans quatre marques de glaces industrielles. 
L'ONG Foodwatch a retrouvé des dérivés d'insectes et des additifs controversés pour la santé dans quatre marques de glaces industrielles.  (PICTURE ALLIANCE / GETTY IMAGES)

La consommation de glaces a augmenté de 7% l'année dernière en France, faisant du produit l'un des plus plébiscités de la grande distribution. Mais l'ONG Foodwatch pourrait bien refroidir les amateurs. Dans un communiqué publié mercredi 14 août, elle révèle que certaines des plus grandes marques vendues en supermarché contiennent des "additifs controversés" et des "dérivés d'animaux". L'association a ainsi relevé "quatre arnaques sur l'étiquette" que franceinfo vous détaille. 

Des sécrétions de cochenille dans les cornets Extrême et les Pirulo Happy

Dans deux marques de glaces, Foodwatch a décelé la présence de cochenilles. Ces petits insectes sont transformés par les industriels pour faire du shellac, une gomme qui donne un aspect brillant aux crèmes glacées. On en trouve sous cette forme dans les Extrême café, les cônes de crème glacée de Nestlé. "Il n'y a rien d'illégal dans cette pratique mais ce n'est pas parce que c'est légal que c'est légitime", dénonce l'association dans une interview à franceinfo

Les cochenilles sont également présentes dans les Pirulo Happy, pour fabriquer le colorant E120, de couleur rouge. "Ce colorant est controversé car il a un fort potentiel allergène", relève Foodwatch, rappelant que "l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), dans son avis scientifique, recommande même d'en éviter le plus possible la consommation"

Des sorbets... avec du lait

Autre découverte surprenante : le sorbet, traditionnellement composé d'eau, de sucre et de fruits, peut contenir du lait. C'est le cas du sorbet "plein fruit Citron" de la marque Carte d’Or, qui contient "moins de 1%" de lait "certes, comme l'autorise la réglementation, mais 1% quand même", relève Foodwatch. "Les personnes intolérantes au lactose ou ayant des régimes spéciaux ne doivent donc pas s'arrêter à l’appellation 'sorbet'", avertit l'association. 

Enfin, la marque Ben & Jerry's, qui communique massivement sur ses ingrédients issus du commerce équitable, utilise des diphosphates (E450), un additif controversé pour la santé dans leur glace "Vanilla Pecan Blondie". "L'Efsa pointait du doigt en 2013 les risques pour la santé (principalement cardiovasculaire) d’une surconsommation de phosphates", indique Foodwatch.