Le respirianisme : une pratique du jeûne extrême qui inquiète

Le respirianisme est une pratique alimentaire qui prône une alimentation réduite à l’extrême. Ce mouvement compte de plus en plus d’adepte dans le monde.

Voir la vidéo

"Ça fait 13 ans que je n’ai pas mangé et je suis toujours vivant. On peut aussi faire exploser nos limites mentales, et notamment nos blocages concernant la nourriture. Le blocage principal, qui est : si on ne mange pas, on va mourir", explique un adepte du respirianisme sur la chaîne youtube Veggie Channel.

Les adeptes de ce mouvement pensent qu’ils n’ont pas besoin de nourriture pour vivre. Ils prétendent pouvoir survivre par des rations minimes. "Tous les matins, je prends du café. Mais dans la journée après c’est fini", ajoute le disciple.

Un phénomène qui prend de l’ampleur

Depuis 20 ans, des adeptes émergent partout dans le monde. La chef de file du mouvement s’appelle Ellen Greve alias Jasmuheen. Cette Australienne organise des conférences où elle incite ses fidèles à ne plus manger. Elle déclare d’ailleurs pratiquer le jeûne depuis 1993.

"Ce qui nous intéresse c’est de nous détacher de notre dépendance aux ressources alimentaires du monde, parce que nous avons le choix. Nous savons que nous pouvons accentuer le courant d’amour de la mère divine, ce qui est vraiment ce dont il s’agit et c’est mon sujet favori", explique-t-elle dans une vidéo sur la chaîne youtube paulagloria.

La communauté médicale s’inquiète des conséquences que cette pratique pourrait avoir sur ses adeptes. De même, en France l’aspect "sectaire" du mouvement interpelle la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

 

Le respirianisme est une pratique alimentaire qui prône une alimentation réduite à l’extrême. Ce mouvement compte de plus en plus d’adepte dans le monde.
Le respirianisme est une pratique alimentaire qui prône une alimentation réduite à l’extrême. Ce mouvement compte de plus en plus d’adepte dans le monde. (Brut)