Le groupe Pepsi pense que les femmes veulent des chips moins croquantes, qui collent moins aux doigts et tiennent dans un sac à main

Arguant que les femmes n'aiment pas manger des chips de façon trop bruyante en public, la présidente de la multinationale annonce la préparation de nouveaux produits.

L\'idée que les femmes n\'aimeraient pas manger des chips aussi bruyamment que les hommes a été accueillie avec dérision par certaines internautes. (Photo d\'illustration)
L'idée que les femmes n'aimeraient pas manger des chips aussi bruyamment que les hommes a été accueillie avec dérision par certaines internautes. (Photo d'illustration) (GRETA ENGEL / AFP)

Des stylos "pour femmes" aux boîtes à outils roses, l'industrie n'a de cesse d'inventer des versions genrées de produits pourtant parfaitement mixtes. Dernier exemple en date : et si les chips n'étaient pas adaptées à la clientèle féminine ? C'est la question que se pose très sérieusement la présidente du groupe Pepsi, Indra Nooyi, dans une interview au podcast Freakonomics, diffusée mercredi 31 janvier. Elle a annoncé le lancement de chips pensées pour les femmes : elles seraient moins croustillantes et présentées dans de plus petits paquets. Un profil peu alléchant.

"Y a-t-il des snacks qui peuvent être conçus et emballés différemment pour les femmes ? s'interroge ainsi Indra Nooyi. Nous nous préparons à en lancer quelques-uns prochainement." Le groupe PepsiCo détient notamment les marques de chips Doritos et Lay's.

Moqueries et colère sur les réseaux sociaux

Indra Nooyi assure que son idée de lancer des chips pour femmes est basée sur l'étude des comportements. "Quand vous regardez des jeunes hommes manger des chips, ils adorent leurs Doritos, ils lèchent leurs doigts avec bonheur, (...) et ils versent les dernières miettes dans leur bouche pour ne pas perdre ce goût." Un comportement qu'elle juge spécifiquement masculin. "Les femmes adoreraient pouvoir en faire autant, mais elles ne le font pas. Elles n'aiment pas faire trop de bruit en croquant en public. Et elles ne lèchent pas généreusement leurs doigts."

Plutôt que de se demander comment encourager les femmes à oser manger leurs chips comme elles le veulent, Indra Nooyi assure donc qu'il faut créer des chips qui auraient "peu de croustillant, avec des goûts plus variés, qui collent moins aux doigts, et qu'on puisse ranger dans un sac à main".

Comme de nombreuses initiatives de ce genre, l'idée de ces chips pour femmes a été accueillie par des moqueries ou de la colère sur les réseaux sociaux.