Vidéo Lait infantile contaminé : "Le scandale était inévitable, tout était propice à ça", témoigne un ancien cadre de Lactalis

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Envoyé spécial. Lait infantile contaminé : "Le scandale était inévitable, tout était propice à ça", témoigne un ancien cadre de Lactalis
Article rédigé par
France Télévisions

"Je ne le savais pas clairement, mais j'ai participé à mettre de la salmonelle en boîte." Cet ancien cadre de l'usine Lactalis de Craon dit ne pas avoir été étonné quand le scandale du lait infantile contaminé a éclaté, en 2017. Le média d'investigation Disclose s'est penché sur cette affaire, et a rassemblé des documents et des témoignages exclusifs. Extrait d'une enquête à voir dans "Envoyé spécial" dans le 22 octobre 2020.

On se souvient du scandale du lait infantile contaminé. En décembre 2017, trente-huit bébés ont été contaminés par de la poudre de lait fabriquée dans l'usine Lactalis de Craon, en Mayenne. Deux cents familles ont porté plainte contre le géant laitier. Le groupe Lactalis a été poursuivi pour blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et tromperie aggravée.

"Outil de production en mauvais état", "défauts de nettoyage"

Pour cette enquête à voir dans "Envoyé spécial" le 22 octobre 2020, les journalistes de Disclose ont consulté le rapport de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) versé au dossier judiciaire. Il liste les nombreuses défaillances dans l'usine de Craon et pointe un "outil de production considéré en mauvais état" ainsi que des "défauts de nettoyage, facteurs favorisant les contaminations". "La fréquence des audits internes en matière d'hygiène et de sécurité alimentaire est faible", ajoute le document.

Les journalistes ont aussi recueilli des témoignages exclusifs. Ainsi, un ancien cadre de l'usine de Craon affirme, anonymement, qu'il n'a pas été surpris par les contaminations à la salmonelle. Selon lui, "le scandale était inévitable. Tout était propice à ça, en fait, vraiment. (...) Je ne le savais pas clairement, mais j'ai participé à mettre de la salmonelle en boîte".

"Mélanger des produits propres avec des produits pas très clean"

Ce cadre dit avoir dénoncé, dès son arrivée dans l'usine, certaines pratiques présentant, selon lui, un risque pour le consommateur. Notamment la réouverture de "certaines boîtes de lait parce que la qualité n'était pas bonne. Parfois, c'était un problème bactério, c'est-à-dire que ce lot-là dépassait la norme. S'il ne dépassait pas trop, on rouvrait. On mélange avec un lait qui est très bien, et au final, ça nous fait un lait moyen. (...) Tout ça, c'est régi par le prix, en fait".

Mais demander à ses équipes de "mélanger des produits propres avec des produits pas très clean" posait "un problème" à l'ancien cadre. Il dit avoir subi des pressions et s'être vu proposer une rupture conventionnelle. Il a fini par quitter le secteur de l'agroalimentaire.

La contamination a-t-elle eu lieu au moment de la mise en boîte ?

Est-ce au moment où le lait en poudre était mis en boîte que la contamination a eu lieu ? C'est l'une des hypothèses soulevées par l'enquête judiciaire. A l'époque, Lactalis invoque un accident lors de travaux dans l'usine. Dans la réponse qu'il a adressée aux auteurs de cette enquête, le groupe agroalimentaire affirme avoir, depuis, instauré un nouveau plan de maîtrise sanitaire. 

Fin 2019, Emmanuel Besnier, le très discret patron de cette multinationale, a été placé en garde à vue. Il en est ressorti libre. L'enquête est toujours en cours.

Extrait de "Lactalis au-dessus des lois ?", une enquête de Marianne Kerfriden, Inès Léraud, Geoffrey Livolsi, Mathias Destal, Sébastien Sega / Disclose à voir le 22 octobre dans "Envoyé Spécial".

Vous pouvez lire l'enquête en intégralité sur Disclose.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lait infantile contaminé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.