Une enquête judiciaire est ouverte après la contamination de laits infantiles dans une usine Lactalis

Trente-cinq nourrissons ont été contaminés par des salmonelles depuis mi-août, dont au moins trente-et-un avaient consommé des produits issus de l'usine Lactalis de Craon (Mayenne).

L\'usine du groupe Lactalis à Craon (Mayenne), où des lots de lait infantiles ont été contaminé par des salmonelles, le 4 décembre 2017.
L'usine du groupe Lactalis à Craon (Mayenne), où des lots de lait infantiles ont été contaminé par des salmonelles, le 4 décembre 2017. (DAMIEN MEYER / AFP)

Le pôle santé publique du parquet de Paris a ouvert, vendredi 22 décembre, une enquête préliminaire au sujet de la contamination de laits infantiles produits par une usine de Lactalis à Craon (Mayenne) à des salmonelles, a appris franceinfo de source judiciaire mardi 26 décembre, confirmant une information du Point.

Cette enquête a notamment été ouverte pour les chefs de blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine.

1 345 lots de produits rappelés

L'enquête a été confiée aux gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP), et aux gendarmes de la section de recherches d'Angers.

Trente-cinq nourrissons atteints de salmonellose ont été recensés depuis mi-août. Il a été prouvé que trente-et-un d'entre eux avaient consommé un lait infantile de l'usine Lactalis de Craon (Mayenne).

Cette contamination a entraîné trois vagues de rappels de produits depuis début décembre, concernant 1 345 lots de produits au total, soit l'intégralité des produits infantiles et nutritionnels "fabriqués ou conditionnés" dans l'usine de Craon depuis le 15 février 2017.