Lait contaminé : les dirigeants de Lactalis reçus à Bercy

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé a confié ce matin, vendredi 12 janvier, au Parisien que les excuses de Lactalis sont insuffisantes. C'est désormais à la justice d'établir les responsabilités.

Les agents de la répression des fraudes continuent ce vendredi 12 janvier de vérifier que les produits susceptibles d'être contaminés ont bien été retirés des rayons. Depuis le début de la crise sanitaire, plus de 2 500 contrôles ont déjà été effectués dans les différents points de vente. Le groupe Lactalis va devoir s'expliquer ce matin, face à Bruno Le Maire.

Des sanctions ?

Le ministre de l'Économie a reçu hier les responsables de la grande distribution qui ont vendu les produits contaminés malgré l'interdiction. "Cette affaire est grave, elle a donné lieu à des comportements inacceptables qui devront être sanctionnés", a déclaré hier le ministre de l'Économie et des Finances. Le groupe Lactalis a présenté ses excuses hier aux parents en assurant qu'ils travaillaient en parfaite collaboration avec l'État. Ce matin dans Le Parisien, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, salue ces excuses, mais n'est pas sûre que cela soit suffisant. Pour elle, les industriels sont en première ligne de la responsabilité sanitaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Du lait Milumel dans les rayons d\'un supermarché de Toulouse (Haute-Garonne), le 12 décembre 2017.
Du lait Milumel dans les rayons d'un supermarché de Toulouse (Haute-Garonne), le 12 décembre 2017. (MAXPPP)