Lait contaminé : hôpitaux et pharmacies sur la sellette

Au-delà de la grande distribution qui n'avait pas retiré de ses rayons tous les lots de lait infantile potentiellement contaminés, des produits visés par les rappels ont aussi continué de circuler dans des pharmacies, des crèches et des hôpitaux.  

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des inspecteurs de la répression des fraudes ont contrôlé hier soir une pharmacie à Orléans (Loiret), avec un seul objectif : vérifier l'effectivité des retraits et des rappels réalisés sur des produits infantiles de la marque Lactalis. Ici, tout est en règle : plus aucun produit suspect n'est en rayon. Mais du lait incriminé a été retrouvé dans 44 pharmacies et 12 hôpitaux. Comment ces professionnels ont-ils pu être aussi négligents ? 

2 500 contrôles la semaine prochaine

La ministre de la Santé s'interroge : "Plusieurs alertes ont été envoyées, sur les logiciels de métier des pharmaciens. Donc c'est incompréhensible, et c'est totalement de la responsabilité soit de ces établissements, soit des pharmaciens", a déclaré Agnès Buzyn sur Europe 1. Ce pharmacien parisien a lui bien appliqué les ordres de retrait, et retiré au total 28 boites du lait incriminé du magasin, en les vérifiant une par une, pour les mettre en quarantaine. La semaine prochaine, la répression des fraudes effectuera 2 500 contrôles. Les pharmaciens défaillants s'exposent à des poursuites pénales.      
 


Le JT
Les autres sujets du JT
(1 / MAXPPP)