Cet article date de plus de trois ans.

Lactalis : neuf mois après le début de l'affaire, le groupe est de nouveau autorisé à commercialiser son lait infantile

Dès mardi, le groupe Lactalis peut reprendre la commercialisation de la poudre de lait infantile produite dans son usine de Craon (Mayenne), touchée fin 2017 par une contamination aux salmonelles. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo de l'entreprise Lactalis, au siège de l'entreprise, à Laval (Mayenne), le 17 janvier 2018. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Depuis la fin de l'année 2017, l'usine Lactalis de Craon (Mayenne) était à l'arrêt, après une contamination aux salmonelles. Elle peut désormais reprendre complètement son activité. "Le préfet de la Mayenne, en concertation avec le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé ce jour la reprise de la commercialisation des poudres de lait infantile du site de Craon", a annoncé le ministère de l'Agriculture dans un communiqué, mardi 18 septembre. 

Le 4 juillet dernier, le préfet de la Mayenne avait autorisé l'entreprise à reprendre ses activités de séchage et de conditionnement de poudres de lait infantile, sans commercialisation possible de ces produits. "Les services de l'Etat ont, quant à eux, procédé à des inspections inopinées du site de production et du dispositif de contrôle interne mis en place par Lactalis", indique le communiqué du ministère. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lait infantile contaminé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.