Lactalis : la fermeture définitive de l'usine de Craon est-elle inéluctable ?

Le groupe Lactalis va-t-il devoir fermer définitivement son usine de Craon (Mayenne) ? 250 des salariés sont déjà au chômage technique.

France 2

L'usine Lactalis de Craon est-elle condamnée ? Ce vendredi 12 janvier au matin, seulement quelques employés. Et ceux qui se rendent au travail affichent un certain optimisme : "Nous on est toujours au travail quand même. Et en ce moment, on en profite pour faire des formations", explique l'un d'entre eux. Depuis le 8 décembre dernier, 250 employés sur les 327 de la filière lait infantile de l'usine sont au chômage technique. La ville de Craon en Mayenne, 4 500 habitants, pourrait en subir les conséquences.

La filière laitière de la région menacée

Les habitants s'en inquiètent. C'est toute la filière laitière de la région qui est menacée. Vincent Paillard est éleveur. Ses 30 vaches fournissent du lait à Lactalis depuis dix ans. Cette affaire n'a pour l'instant pas de conséquences sur sa production : "Aujourd'hui, mon lait est collecté deux fois par jour, toujours par l'entreprise. À court terme, il y a pas de conséquences. Il faut que le groupe Lactalis amortisse. Mais on ne peut absolument pas en subir les conséquences", estime-t-il. Sur le site, le chômage partiel devrait être maintenu au moins jusqu'au 4 février prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'unité de production de poudre de lait de la marque Celia de l\'entreprise Lactalis, à Craon (Mayenne), le 10 décembre 2017.
L'unité de production de poudre de lait de la marque Celia de l'entreprise Lactalis, à Craon (Mayenne), le 10 décembre 2017. (MAXPPP)