Lactalis : du lait à nouveau suspect dans des préparations lactées ?

De nouvelles révélations pourraient donner une nouvelle ampleur au scandale Lactalis. Selon "Le Canard enchaîné", l'entreprise aurait continué à vendre 8 000 tonnes de lait en poudre sortant de l'usine de Craon en Mayenne.

L'usine Lactalis de Craon en Mayenne n'en finit pas de faire parler d'elle. Alors que son lait infantile était retiré de la vente fin 2017, l'entreprise aurait continué d'écouler des caisses de lait en poudre potentiellement contaminé à la salmonelle. C'est ce que révèle une information du Canard enchaîné, et confirmée par l'association des familles de victimes du lait contaminé. "On a découvert dans le cadre de documents qui nous ont été fournis par la préfecture de Mayenne il y a quelques jours, que 8 000 tonnes de produits destinés à des préparations industrielles, desserts lactés, glaces, ont continué à être vendus par l'usine, alors même qu'ils ont été fabriqués dans la même période et dans la même usine", explique Quentin Guillemain, président de l'association.

Lactalis dément

Des révélations que le groupe Lactalis dément formellement. La production en question n'a selon l'entreprise, jamais été en contact avec les zones contaminées à la salmonelle. En 2017, 36 nourrissons avaient été intoxiqués par cette bactérie après avoir bu du lait produit dans l'usine de Craon.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Lactalis de Craon en Mayenne, le 4 décembre 2017.
L'usine Lactalis de Craon en Mayenne, le 4 décembre 2017. (DAMIEN MEYER / AFP)