Affaire Lactalis : les révélations d’un ancien cadre sur les contaminations

Lactalis, le géant mondial du lait qui emploie plus de 15 000 salariés en France; est pointé du doigt par d’anciens salariés. Ils dénoncent des méthodes douteuses de la part de l’entreprise, notamment dans le scandale des traces de salmonelle retrouvées dans du lait infantile, en 2017.

FRANCE 2

En décembre 2017, 38 bébés sont contaminés par de la poudre de lait fabriquée dans l’usine Lactalis de Craon (Mayenne). Quelque 200 familles portent plainte contre le géant laitier. Une équipe de journaliste de France Télévisions a consulté le rapport de la répression des fraudes, versé au dossier judiciaire. Il liste de nombreuses défaillances, dans l’usine de Craon : un outil considéré en mauvais état, des défauts de nettoyage ou encore la faible fréquence de la réalisation des audits en interne en matière d’hygiène…

“J’ai participé à mettre de la salmonelle en boîte”

Un ancien cadre de l’usine assure ne pas avoir été surpris quand il a appris la contamination à la salmonelle. “Tout était propice à ça, en fait. (...) Je ne donnais pas de lait en poudre à mes enfants. Je ne le savais pas, clairement, mais j’ai participé à mettre de la salmonelle en boîte”, explique-t-il, dans l’édition du 13 Heures du jeudi 22 octobre. Se posait aussi, selon lui, la question de la réouverture de certaines boîtes, en raison d’un souci de qualité.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)