Lait et viande : un étiquetage pas toujours conforme

L'étiquetage des produits alimentaires à base de viande ou de lait est obligatoire depuis le début de l'année. Mais l'industrie agroalimentaire ne semble pas forcément pressée de se mettre en conformité.

FRANCE 2

Savoir d'où viennent la viande et le lait des produits transformés, aujourd'hui, c'est une demande des consommateurs. Depuis le 1er janvier 2017, indiquer l'origine des ingrédients est obligatoire si le produit contient au moins 8% de viande ou 50% de lait, une première en Europe. Les plats préparés doivent alors mentionner pour la viande le pays de naissance, d'élevage et d'abattage des animaux. Pour le lait, le pays de collecte, de conditionnement et de transformation.

Certains arguments marketing peuvent induire en erreur

Dans les faits, on est loin du compte. Sur les 40 produits inspectés par cette association de consommateurs, plus d'un sur deux ne respecte pas la loi. Sur certains emballages, l'origine Union européenne apparaît, un paravent selon cet expert. Plus grave, certains arguments marketing peuvent induire en erreur. Après trois mois de tolérance laissés aux fabricants pour se mettre en conformité, la direction de la répression des fraudes annonce des sanctions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vaches dans un champ à Plesse (Loire-Atlantique), le 14 février 2017.
Des vaches dans un champ à Plesse (Loire-Atlantique), le 14 février 2017. (LOIC VENANCE / AFP)