La répression des fraudes lance une mise en garde sur le robot de cuisine Thermomix TM31 après des cas de brûlures

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a demandé à la société Vorwerk de prendre sans délai les mesures nécessaires à la prévention de ce type d’accident.

Le robot de cuisine ThermomixTM31 a causé plusieurs cas de brûlures par projection de liquide.
Le robot de cuisine ThermomixTM31 a causé plusieurs cas de brûlures par projection de liquide. (Vorwerk)

"Une majorité des accidents rapportés se sont produits à l’ouverture du couvercle, après un mixage à vitesse rapide des ingrédients chauds." La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) met en garde, dans un communiqué publié mardi 7 mai, sur les risques de brûlures liés au Thermomix TM31.

Ce robot de cuisine fabriqué par la société Vorwerk permet de mélanger et mixer des ingrédients solides et/ou liquides, mais aussi de les cuire à une température atteignant 100°C. "Ainsi, des mélanges liquides très chauds peuvent être préparés (potages, sauces, etc.)", souligne la DGCCRF.

Des accidents liés à un joint défectueux

"Ces accidents sont principalement liés à un problème d’information sur les précautions d’utilisation de ces appareils. Certains accidents peuvent également être liés au non remplacement d’un joint défectueux (joint gris)", précise la répression des fraudes. Ces joints avaient fait l'objet d'un rappel en 2014.

La DGCCRF invite les détenteurs de Thermomix TM31 "à se conformer aux instructions de sécurité fournies avec l’appareil et à se reporter à la mise en garde émise par la société Vorwerk". Elle recommande également de se reporter à la notice d'utilisation si on a acheté un robot d'occasion.