Cet article date de plus d'un an.

Vidéo "Si cette usine s'arrêtait, ce serait un drame" : en Guadeloupe, la filière de la canne à sucre menacée par une panne à Marie-Galante

Publié Mis à jour
Guadeloupe : l'unique usine sucrière de Marie-Galante est à l'arrêt
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Rougerie - France 2
France Télévisions

À Marie-Galante, en Guadeloupe, l'économie repose sur la culture de la canne à sucre, mais la dernière usine sucrière est tombée en panne en début d'année, poussant les agriculteurs à suspendre la récolte.

Bordée de certaines des plus belles plages de l’archipel guadeloupéen, Marie-Galante est l’île de la canne à sucre, mais pour combien de temps encore. Depuis avril 2021, la dernière sucrerie est à l'arrêt. Elle est pourtant le moteur essentiel de l’île, car une grande partie de ses habitants vivent de cette culture et exportent 80% de leur sucre vers l’Europe.

Un prix du sucre de plus en plus bas



Avec ses huit hectares, Ferdy Creantor est l’un des plus gros producteurs de Marie-Galante. Malgré les difficultés rencontrées cette année, il prépare la prochaine récolte en tronçonnant les cannes, pour permettre aux bourgeons de se développer. Un travail manuel assuré par des saisonniers haïtiens payés 70 euros par jour, selon le propriétaire. Un coût de main d'œuvre et un coût du sucre de plus en bas qui inquiètent les producteurs, tout comme l’arrêt de l’usine qui transforme la canne en sucre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.