Gruyère : les producteurs américains autorisés à utiliser l’appellation autrefois réservée aux fabricants français et suisses

Publié Mis à jour
Gruyère : les producteurs américains autorisés à utiliser l’appellation autrefois réservée aux fabricants français et suisses
FRANCEINFO
Article rédigé par
C. Guttin, O. Martin, J.-C. Martin, T. Donzel, L. Seyton - franceinfo
France Télévisions

Alors que l’appellation "gruyère" était jusqu’alors réservée aux producteurs suisses et français la justice américaine a décidé que tous les producteurs du fromage à trous pourraient désormais l’utiliser. 

Au pays de l’Oncle Sam, les producteurs pourront désormais utiliser l’appellation "gruyère". C’est le résultat d’une décision de la justice américaine qui permet au pays d’utiliser cette dénomination qui était réservée aux meules venant de Suisse et de France. Dans l'une des plus importantes fruitières savoyardes, Julien Goury produit chaque année 250 tonnes de gruyère, avec une indication géographique protégée (IGP). Quatre mois d’affinage minimum sont nécessaires, et les vaches sont nourries exclusivement à l’herbe et au foin. 

Des méthodes de fabrication identiques aux États-Unis

Le cahier des charges est extrêmement précis et impossible à reproduire ailleurs, selon le producteur. "C’est une aberration totale, on ne peut pas laisser dire que notre gruyère est générique", conteste Julien Goury. De l’autre côté de l’Atlantique, dans l’État du Wisconsin, on fabrique du gruyère depuis les années 1980 sous le nom de "fromage alpin". Il est un peu plus cher que son homologue français, et les méthodes de fabrication sont les mêmes. Si les produits se ressemblent, il subsiste néanmoins quelques différences, reconnaît un fromager. Le Syndicat interprofessionnel du gruyère en France n’a pas encore fait appel de la décision américaine, mais devrait se prononcer la semaine prochaine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.