VIDEO. Les supermarchés se mobilisent contre le gaspillage alimentaire

La grande distribution jetterait chaque année 1,4 tonne de nourriture. L'Agence de l'environnement a donc travaillé avec les enseignes pour limiter le gâchis grâce à une série d'initiatives.

FRANCE 3

Cette consommatrice choisit des tomates à Templeuve (Nord) mais toutes ne sont pas à son goût. Mais à force d'être palpés, les fruits et légumes s'abîment et ne sont plus vendables. Alors plusieurs fois par jour, un employé les retire des rayons.

Il y a quelques mois, dans cette grande surface, une tonne d'aliments partaient ainsi chaque jour à la poubelle. Aujourd'hui, ils sont reconditionnés et reproposés trois euros les cinq kilos. Le supermarché a pris des mesures pour lutter contre le gaspillage alimentaire. 

Une économie de l'ordre de 300 000 euros à l'année

D'autres méthodes sont suivies comme la récupération des croissants et autres pâtisseries du jour invendus. La boulangerie les mélange avec du sucre, du lait et du rhum pour en faire des puddings et les remettre en rayons. Une économie de l'ordre de 300 000 euros à l'année pour la grande surface. Le gaspillage alimentaire a été réduit de 75%. La grande distribution est responsable de 14% de ce gaspillage. Elle pourrait le réduire de 300 000 tonnes par an et économiser ainsi 700 millions d'euros selon l'Ademe, l'Agence de l'environnement.

Le JT
Les autres sujets du JT
La présence de substances allergènes dans les denrées alimentaires devra être indiquée dès le 1er juillet sur les emballages ou aux professionnels les utilisant.
La présence de substances allergènes dans les denrées alimentaires devra être indiquée dès le 1er juillet sur les emballages ou aux professionnels les utilisant. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)