Finistère : de la mozzarella 100% bretonne

Dans le sud du Finistère (Bretagne), une éleveuse produit 250 kilos de mozzarella tous les mois. Elle exploite le lait de son troupeau de bufflonnes.

Voir la vidéo

Marisa Thomas n'est jamais allée en Italie. Pourtant elle partage sa vie avec une trentaine de bufflonnes, un animal typique de la péninsule italienne et de la mozzarella. Il y a sept ans, cette éleveuse s'est installée dans le Finistère avec trois bufflonnes et un buffle. Un investissement de 3 000 € avec pour objectif : faire de la mozzarella 100% bretonne. Cette Bretonne d'une quarantaine d'années a commencé par élever des chèvres. Mais quand elle est passée au buffle, elle a dû s'adapter à un animal capricieux de plus de 400 kilos. 

Bientôt de la mozzarella bretonne dans toute la France ?

Au début, installer un élevage de bufflonnes dans le Finistère (Bretagne) n'a pas été simple. "On nous a pris pour des farfelus et on ne donnait pas cher de notre peau", raconte Marisa Thomas. Une bufflonne donne 30 litres de lait par jour et il en faut 10 pour faire un kilo de mozzarella. Au début, l'éleveuse n'en savait pas plus. Ensuite, le lait caillé dans l'eau chaude, le geste pour façonner les boules blanches...Tout cela, il lui a fallu des années pour y parvenir. Elle produit en moyenne, près de 200 kilos de mozzarella par mois. Une activité rentable. Son prix : 30 € le kilo, deux fois plus cher que sa concurrente italienne. Ses clients : quelques grandes surfaces et surtout des restaurateurs locaux qui ont fait le pari de mettre de la mozza bretonne sur leurs tables. Marisa Thomas compte bientôt s'agrandir et conquérir le marché national. D'autres éleveurs sont déjà prêts à la suivre, bien décidés à faire de la Bretagne, l'autre pays de la Mozzarella. 


Le JT
Les autres sujets du JT
Une mozzarella artisanale dans les règles du lait de Bufflone… venant d’Auvergne !
Une mozzarella artisanale dans les règles du lait de Bufflone… venant d’Auvergne ! (Laurent Mariotte / Radio France)